Séance de relaxation, hypnose par téléphone

(Code: SEAN0816)

Envoyer à un ami
45,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Séance de relaxation, hypnose par téléphone

Relaxation guidée par téléphone, accompagnées de fréquences sonores agissant sur les ondes cérébrales.

 

 

Les sons utilisés sont des « cocktails » de fréquences aléatoires qui sont classés par « couleur » selon leur densité spectrale de puissance.

Chaque type de son présente des propriétés particulières se répercutant sur la matière et l’oreille qui l’écoute. Une correspondance entre les ondes cérébrales et l’influence de ces sons sur les êtres vivants et l’environnement, leur octroie des vertus considérables utilisées comme outil thérapeutique de synchronisation.

 

L’utilisation de ces fréquences vibratoires  permet de s'immerger dans un bain de fréquences inaudibles et apaisantes.

Ces sons agissent sur le rythme crânien et sur les ondes cérébrales favorisant la détente, le ressourcement et la régénération.

 

Les sons blancs sont en résonnance avec les ondes Bêta du cerveau. Véritable douche sonore, ce son purifie, balaie et lave notre corps éthérique.

 

Le son gris génère des ondes cérébrales Gamma, ayant trait à la spiritualité et à l’illumination. Ce son est utilisé pour les états modifiés de conscience et l’accès aux mémoires Akashiques. Il stimule l’intuition, l’inspiration et la créativité.

 

 

Les ondes cérébrales

Le cerveau transmet des messages à toutes les parties du corps, par le biais d’impulsions électriques gérées par le système nerveux central. Lorsque le cerveau est altéré (maladie, stress, alimentation non adaptée, accidents), les ondes cérébrales créent des algorithmes anormaux, créant des déséquilibres organiques, métaboliques et psychiques. Les ondes cérébrales s’observent par imageries médicales, en plaçant des capteurs sur le cuir chevelu. L’intensité de l’activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes calculées en hertz (Hz) - un hertz = une ondulation à la seconde. Lorsqu’il n’y a pas d’activité cérébrale, le graphique enregistré par l’électro-encéphalogramme est plat. Les ondes générées par un cerveau actif, montrent une activité électrique cérébrale rythmique dont les fréquences  sont nommées : Alpha, Bêta, Gamma, Delta, Thêta) :

 

  • Alpha: fréquences comprises entre 8.5 et 12 Hz. Elles caractérisent un état de conscience relaxé, confiant et apaisé, et sont principalement émises lorsque le sujet est au repos, les yeux clos. Les sons roses agissent sur la production d’ondes alpha.

 

  •  Bêta: correspond aux fréquences comprises entre 12 Hz et 45 Hz, caractéristique de l’état de veille actif. Elles sont suscitées par les états de pensées agités et préoccupés, et l’anxiété. Les ondes Bêta induisent une maitrise du mouvement Au niveau du cortex moteur, le rythme bêta est associé aux contractions musculaires et au renforcement des perceptions sensorielles lors du contrôle moteur immobile. Les ondes Bêta sont activées pour renforcer la maitrise des mouvements. Elles agissent efficacement sur le processus de refoulement et de suppression des mouvements involontaires (spasmes, crispations, Tic, et Toc, hyperactivité). L'induction volontaire (par des fréquences acoustiques) d'onde bêta au niveau du cortex moteur provoque un ralentissement des mouvements moteurs et une meilleure maitrise de soi. Les sons blancs jouent un rôle de nettoyage, de reprogrammation, et de frontières efficaces lorsque l’environnement est considéré comme agressif et intrusif.

 

  •  Gamma : Ce sont des fréquences oscillantes autour de 40 Hz. Elles ont été récemment impliquées dans les processus de perception subjective, où l’illusion des sens. (Liage Perceptif. Subliminal). Il est fréquent d’y trouver le « nombre d’or » : Proportion harmonieuse entre les fréquences émises simultanément. Ces fréquences ont une affinité avec la perception de la beauté, avec l’art, et la spiritualité. Elles sont caractérisées par une intense activité neuronale et mentale propice au développement cérébral de l’enfant. Elles influencent les capacités de communication et de langage, ainsi que les aptitudes à mémoriser. Ces ondes seront mises à profits grâces aux sons gris.

 

  • Delta : Il s’agit de fréquences inférieures à 4 Hz, normales chez le très jeune enfant, elles peuvent ensuite caractériser certaines lésions cérébrales lorsqu’elles sont produites en état de veille. Ces ondes sont produites au moment du sommeil profond sans rêves. Ces ondes sont utilisées de manière thérapeutique en cas de douleurs intenses privant l’individu de sommeil. Ces ondes sont induites par le son violet.

 

 

  • Thêta : fréquences entre 4.5 et 8 Hz. Ces Ondes cérébrales parfois difficiles d’accès, sont  liées aux ressources et au pouvoir personnel. Elles se manifestent dans les états de méditation ou d’hypnose. Ces ondes portent le mental sur l’avenir, les projets et soutiennent la volonté et l’engagement. Nos ressources profondes, notre créativité, les solutions à nos problèmes se trouvent stimulées par les ondes Thêta. Elles sont induites par le son bleu.

 

  • Les ondes multiples : fréquences comprises entre 12 et 16 Hz, qui sont caractéristiques de la phase de sommeil paradoxal. Le son rouge est en lien avec cette production d’ondes multiples et favorise la régénération cellulaire, la réparation des tissus, l’élimination des radicaux libres, la régulation du métabolisme, le rajeunissement, la stabilité émotionnelle, relationnelle, psychique, et l’ancrage.

 

L’introduction de sons colorés colorés spécifiques lors d’une séance de méditation est une méthode permettant d’influer sur les ondes cérébrales offrant un sens aigu de la conscience, et une acuité intellectuelle que peuvent témoigner les pratiquants  les plus expérimentés de la méditation. En effet, la pratique de la pleine conscience est connue pour ses multiples bienfaits en agissant sur le stress, et le système neurovégétatif. Ces états de bien-être qu’elles engendrent sont en grande partie induits par les ondes cérébrales et le rythme crânien qu’elles  génèrent. Les états de conscience obtenus, conduisent à des changements profonds et durables au niveau de la cognition et de la gestion des émotions. Un phénomène de synchronisation neuronale s’observe au fil des séances : cette synchronisation est en mesure de permettre des changements synaptiques jouant un rôle crucial dans la constitution de réseaux de communication neuronales tout à fait nouveau, (neuroplasticité, reprogrammation) arbitré en dispositions cognitives et affectives coordonnées. (Cohérence cardiaque, et harmonisation du cœur et de la raison).  Les circuits neuronaux qui traitent d’un même sujet sont synchronisés. La phase d’oscillation commune entre les neurones  augmente la capacité de cohérence entre les pensées, les paroles et les actes Les troubles du comportement, les pensées qui n’aboutissent pas, les difficultés de concentration et d’apprentissage marquent cette difficulté de synchronisation neuronale.