Joubarbe (herbe aux oreilles)

(Code: JOUB0612)

Envoyer à un ami
30,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Joubarbe (herbe aux oreilles)

La joubarbe des toits ou artichaut des toits ou des murailles ou herbes aux oreilles, Sempervivum tectorum de la famille des Crassulaceae, est une plante grasse qui pousse sur les murs, les toits, et les rochers. On la trouve partout en France. 

 joubarbe-fiche

Cette vivace se multiplie par des rejets grêles, allongés, terminés par une rosette en forme d’artichaut de 5 à 50 cm de haut. Les feuilles caulinaires sont alternes, les basales en rosettes de 5 à 8 cm. Elles sont aplaties, épaisses et charnues, les caulinaires oblongues, à extrémités rouges, ciliées sur les bords. Une tige florifère s’en élève, le plus souvent simple et dressée; elle porte de juin à août de grandes fleurs (2 à 3 cm) rose pâle, en épi recourbé formant une panicule.

 

On emploie le suc des feuilles cueillies en pleine floraison.
Initialement Dioscoride cite la joubarbe comme rafraîchissante et astringente et il l’indique, en usage externe, contre les inflammations des yeux, les brûlures, les maux de tête et en usage interne sous forme de suc frais contre les morsures de tarentules, la dysenterie et les vers intestinaux.
Au moyen âge, elle était utilisée contre les maladies des yeux, la dureté d’oreille, la surdité et comme aphrodisiaque.


Au début du siècle, on en faisait une pommade contre les contusions par coup ou par chute.
Le suc des feuilles fraîches est un bon remède contre les brûlures, les piqûres d’abeilles, les inflammations superficielles, les plaies gangreneuses, les ulcères . Un mélange de suc de joubarbe avec de la craie est efficace en pansements sur les eczémas aigus, dans les inflammations traumatiques et les §hémorroïdes§ douloureuses.
Les feuilles pilées avec du vinaigre sont coricides; on les emploie également pour traiter les verrues.
Un extrait de joubarbe est utilisé par les homéopathes contre les plaies, l’herpès, diverses éruptions, les douleurs du cancer, les hémorroïdes et les vers.
Dans diverses régions, on mange les pousses et les jeunes feuilles en salade. 

 

 

 

  

 

La plante est toujours verte.

La Joubarbe vient du latin « jovis barba », barbe de Jupiter, dénomination issue de la croyance selon laquelle la plante éloigne la foudre, qui est l’attribut de Jupiter.
Les Anciens nommaient la plante « aïzoon ». 
Selon le langage des fleurs, la joubarbe signifie : bienfaisance sans ostentation.
Prédiction magique : les jeunes filles donnaient le nom de leur prétendant à plusieurs boutons de joubarbe. Le premier en fleur indiquerait le nom du futur mari.
Le mélange de suc de joubarbe avec de la gomme, de l’alun et de l’arsenic rouge passait jadis pour un secret merveilleux: en s’en frottant les mains, on pouvait saisir le fer chauffé au rouge.
La joubarbe fut d’abord plantée sur les huttes primitives pour les préserver des dégâts des fortes pluies mais on aurait constaté que la foudre épargnait ces refuges. Charlemagne ordonna alors de planter les toits de joubarbe pour préserver les maisons de la foudre.

 

 

Faire une pommade de Joubarbe : 

100g de suc frais de joubarbe

100g de saindoux

100g d’huile d’amandes douces
à mélanger à feu très doux.
Battre au fouet jusqu’au complet refroidissement.

Jus contre les verrues

Jus de joubarbe et suc de lierre en parties égales.
En imprégner une petite compresse de jus de Joubarbe et de suc de lierre, puis appliquer sur les verrues.
5 ou 6 applications.

Cataplasme contre les abcès

Broyer quelques feuilles de joubarbe, jeunes et fraîches et les appliquer sur l’abcès, chaudes, en cataplasme, deux fois par jour.

 

 

Ces flacons vibratoires ne se consomment pas.

 

Ils se posent sur des ouvertures de méridiens principaux et secondaires (Chakra du cœur ou paume de la main gauche) pendant 3 minutes, 3 fois par jour où adapté selon les cas.

La première fois, il est conseillé de prendre les flacons un par un sur le cœur ou dans la main gauche.

Les fois suivantes, il est possible d’en prendre deux en même temps, en prenant soin d’en poser un sur le cœur et un autre dans la main gauche, afin d’éviter toute interaction.

Après 3 semaines, il est possible de prendre plusieurs flacons en même temps, grâce au flacon « Harmonie », sans dépasser 14 flacons simultanément.

Les flacons à base cristaux, de fleurs, de plantes, de fréquences sonores, d’ondes de formes ou d’intentions peuvent se porter en permanence.

Pour les flacons qui se portent en permanence, il est possible de les garder dans la poche gauche du pantalon toute la journée et de les placer sous l’oreiller la nuit. Les informations se diffuseront graduellement. Le côté gauche du corps est plus réceptif.

 

Leur taux vibratoire en lien permanent avec la matrice reste stable.

De ce fait, Ils ne réclament aucun nettoyage, ou dynamisation et gardent leurs informations à vie !

Pour l’élaboration des flacons informés, nous prenons soin de choisir les fréquences vibratoires les plus justes, à partir d’une sélection rigoureuse et « guidée ».

Chaque flacon vibratoire est déjà consacré, et reste pur après les soins.

Les flacons peuvent servir sur plusieurs personnes sans risque de diffusion d’énergies.

L’énergie Christique potentialise les fréquences vibratoires des propriétés de chaque produit informé.

 

Nous ne garantissons pas le bris du flacon ni les fuites.

Il est conseillé de revisser le flacon régulièrement et de l’entreposer debout pour éviter qu’il se déverse. Un flacon vide n’est plus informé.

 

Pour obtenir plus d’information sur l’utilisation des flacons vibratoires : Cliquez ICI

 

 

 

 

 

Mentions obligatoires :

Ce dossier n’a aucune valeur médicale, donc aucune valeur de diagnostic et de ce fait ne dispense nullement la consultation de son médecin.

Cet article est purement informatif. Chaque lecteur demeure donc, en fonction de son propre discernement, personnellement et intégralement responsable de l'usage qu'il en fera ou n'en fera pas.

Toutes les informations relatives aux moyens et produits naturels de santé se trouvant sur le présent dossier, sont données gracieusement à titre d'information et d'éducation des lecteurs et du public en général, dans une optique de prévention et d'invitation à la prise en charge de sa santé individuelle par soi-même.

Nutriveil n'assume, bien évidemment, aucune responsabilité d'ordre médical. Les personnes malades sont invitées à consulter un médecin.